Menu des catégories

Notre-Dame-des-Landes : Non à l’aéroport !

Depuis des mois, les Jeunes Écologistes ont apporté leur soutien aux associations et aux citoyen-ne-s qui se battent contre le projet de nouvel aéroport Notre-Dame-Des-Landes.

CHANGEONS DE SOCIÉTÉ PAS D’AÉROPORT !
L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est un gâchis social, écologique et financier.  Il est le fruit d’une idéologie absurde : nous détruisons notre planète en produisant toujours plus et pourtant les  inégalités sont toujours plus criantes. Il est temps de changer de système : il ne s’agit pas d’être « compétitifs », il s’agit d’être solidaires et justes, pour construire un monde où il fait bon vivre.
Plutôt que d’investir dans des projets pharaoniques au profit des multinationales, il est temps de faire d’autres choix. Le choix d’une agriculture et d’une économie de proximité, respectueuses des humains et de leur environnement. Le choix de transports locaux peu polluants et accessibles à tout le monde. Le choix d’engager véritablement la transition énergétique. Le choix d’améliorer la qualité de la vie sans bétonner les territoires.

Le choix d’une société où l’on n’a pas besoin d’un nouvel aéroport pour rêver… ou  s’envoyer en l’air.

LE KIT DE MOBILISATION :

Lire nos articles sur le sujet :

Notre Dame des Landes : les chants de nos batons.

Publié par le Oct 10, 2016 dans Comptes rendus d'actions locales, Nantes, Nddl, Territoires | 0 commentaire

Notre Dame des Landes : les chants de nos batons.

Notre génération n’a pas connu la chance de connaître la mobilisation du Larzac. Mais la résistance face à un projet du passé qui souhaite exproprier des paysans de leurs terres agricoles donnent un sacré parallèle à cette lutte. L’écho rendu à cette lutte ce week-end, avec le chant de milliers de bâtons, a largement résonné sur la Zone A Défendre de Notre Dame des Landes. Ce samedi, 40 000 personnes de partout en France et d’ailleurs se sont rassemblées sur la ZAD de NDDL. Dans un véritable village altermondialiste, ouvert, autogéré et festif s’est déroulé la mobilisation. Les Jeunes Écologistes, rassemblées dans le cortège partant de la « Vache rit » ont chanté gaiement : A Notre Dame des Landes A Notre Dame des Landes landividividan dividi landilan dividividan A Notre Dame des Landes Y avait un gros projet. (bis) C’t’histoire de propagande – On va vous la conter. Valls et les socialos,- Voulaient planer plus haut. Une fois à la mairie – Il rencontra Vinci. « Ecrasons le bocage » – Dit-il à son ami « Mettons de gros avions – Pour gagner du pognon ». Outrée par la nouvelle, – La salamandre tachetée Appela toute la France: – « Entrons en résistance ». Des milliers d’indignés – Battirent le pavé. Valls-euh terrorisé, – Il a dû renoncer. A Notre Dame des Landes – Y a plus de gros projet. Chansons et chants militants, slogans, actions avaient un seul mot d’ordre : ce grand projet inutile et imposé reste un véritable scandale écologique, social, économique et démocratique ! De NDDL à Calais ou de NDDL aux Grands Projets Inutiles et Imposés, la lutte continue ! Ni à Calais, ni à la ZAD de NDDL il ne doit y avoir d’expulsions ! Face au gouvernement qui voudrait expulser les habitant-e-s ou les migrant-e-s, nous n’avons qu’un seul mot à la bouche et dans les actes : Résistance ! Nous restons pleinement mobilisé-e-s et vigilant au côté de tou-te-s ceux-lles qui luttent en cas d’expulsions, nous reviendrons à l’endroit où nous avons planté notre bâton...

lire plus

[Le Figaro] Notre-Dame-des-Landes : les opposants font « résonner les chants de leurs bâtons »

Publié par le Oct 10, 2016 dans Dans les médias, Manifestation, Nddl | 0 commentaire

[Le Figaro] Notre-Dame-des-Landes : les opposants font « résonner les chants de leurs bâtons »

REPORTAGE – Dans une ambiance bon enfant, entre 12.000 et 40.000 manifestants se sont réunis samedi sur la «zone à défendre» de Notre-Dame-des-Landes pour protester contre le projet d’aéroport. Une mobilisation qui doit se poursuivre dimanche. De notre envoyée spéciale à Notre-Dame-des-Landes Un Compostelle altermondialiste. C’est l’image qui vient, à voir sur ces chemins du maquis nantais tous ces jeunes, retraités, familles, agriculteurs et militants écologistes qui convergent en trois cortèges distincts, bâtons en main «pour les mettre dans les roues» du gouvernement, vers le cœur nucléaire de la lutte anti-aéroport: la ZAD (Zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes. Réjouis par un beau soleil d’automne, ils cheminent tous vers la ferme de Bellevue, un lieu symbolique de la ZAD, dans une ambiance bon enfant. Pancartes, slogans et autocollants en forme de cœur «Défendre la ZAD, c’est vital» sont partout. Ici on prend la pose pour un selfie de groupe devant la haie impressionnante des bâtons peints et sculptés, plantés en bout de parcours «dans la terre de Notre-Dame-des-Landes», comme un gage de la promesse lancée par l’association historique de la lutte, l’Acipa: venir chacun les rechercher, «pour résister», si le gouvernement lance l’ordre de l’expulsion de la ZAD. Plus loin on chante, on distribue des tracts, on sommeille dans le foin du champ voisin où chapiteaux, échoppes vegan où l’on peut manger des «burger keuf», tribunes, scènes musicales et buvettes, où «le prix est libre» mais «la participation consciente», grouillent de monde. […] Plus mobilisés que jamais, les Jeunes Ecologistes, eux, préviennent qu’ils ont «atteint la rage de la raison» avec ce projet «inutile et destructeur», un «véritable scandale écologique, social, économique et démocratique», s’indigne la co-coordinatrice de l’antenne de Rennes, Chloé Geffray.   Lire l’intégralité de l’article sur le site du...

lire plus

Contre l’aéroport de Notre Dame des Landes, on atteint la rage de raison

Publié par le Oct 7, 2016 dans Communiqués, Démocratie, Nddl, Nos actions | 0 commentaire

Contre l’aéroport de Notre Dame des Landes, on atteint la rage de raison

Après les mobilisations massives des 9 janvier et 27 février dernier, un nouveau rassemblement contre la construction d’un aéroport à Notre-Dames-des-Landes a lieu sur place ce samedi 8 octobre. Les Jeunes Écologistes participent à cette décisive mobilisation citoyenne, et continuent la lutte contre ce projet inutile et destructeur. En juin dernier, le gouvernement a organisé une consultation biaisée. Le cadre, le contenu mais également le processus ont été faits pour que le « Oui » l’emporte.  Se croyant forts du résultat de cette mascarade, les pro-aéroport et le premier ministre ont confirmé leur intention de procéder cet automne à l’évacuation et à la destruction de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. C’est pourquoi, plus que jamais, cette mobilisation est déterminante pour s’opposer aux expulsions, défendre la zone humide et la biodiversité de Notre Dame des Landes ! Alors que l’Union Européenne vient de ratifier l’accord de Paris, le gouvernement oublie déjà ses engagements en relançant le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. « Ce grand projet inutile et imposé reste un véritable scandale écologique, social, économique et démocratique » s’indigne Chloé Geffray, co-coordinatrice des Jeunes Ecologistes Rennes.  « En écho à bien d’autres luttes paysannes, comme au Larzac, nous ferons résonner le chant de milliers de bâtons. » explique Oriane Pigache, co-secrétaire fédérale des Jeunes écologistes. Chacun-e-s est invité-e à planter un bâton pour dire qu’il-elle reviendra au même endroit pour résister en cas de tentative de l’Etat d’évacuer les habitant-e-s historiques, qui ensemble, ont choisi de s’opposer à une nouvelle destruction de terres agricoles, mais aussi d’un milieu humide servant d’habitat à des espèces végétales et animales à préserver. Nombreuses et nombreux sur place ce samedi, les Jeunes Ecologistes résisteront et se mobiliseront, jusqu’au bout, pour l’abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. CONTACTS PRESSE : Oriane Pigache, co-secrétaire fédérale – 06 05 37 97 56 Benjamin Kaufmann, co-secrétaire fédéral – 06 82 45 78...

lire plus

NDDL : référendum biaisé pour projet dépassé

Publié par le Fév 26, 2016 dans Communiqués, Démocratie, Energie Climat, Nantes, Nddl, Rennes | 0 commentaire

NDDL : référendum biaisé pour projet dépassé

  Le gouvernement a récemment émis la proposition d’un référendum local sur la construction d’un aéroport supplémentaire en Loire-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes. Derrière une démocratie de façade, les Jeunes Écologistes s’inquiètent du risque d’une instrumentalisation démagogique de la consultation locale. D’abord, le périmètre de la consultation reste encore extrêmement flou. « Qu’est-ce que ça veut dire un référendum « local » ? De Notre-Dame-des-Landes au Grand Ouest, il y a de la marge ! » souligne Michaël Jeanjean, porte-parole des Jeunes Écologistes. « Personne ne sait, et il est probable que le gouvernement définisse ces limites selon ce qui l’arrange électoralement. » En outre, au-delà des enjeux locaux, le choix de cet aéroport est aussi celui d’une société polluante, consumériste et productiviste, celui du non-respect des engagements pris lors de la Cop 21 : autant de questions qui n’ont pas de frontières ! Les Jeunes Écologistes tiennent à rappeler qu’un référendum n’est un processus démocratique que si les procédures d’information et de participation sont suffisantes et impartiales. Particulièrement, il ne doit pas court-circuiter les autres recours légaux en cours. « Les campagnes de propagande pour le « oui » à l’aéroport sont financées par les collectivités, et donc avec nos impôts, depuis des années. Dans la foulée on fait taire les études contradictoires dont les conclusions sont pourtant très étayées. Cette manipulation de la part des pouvoirs publics est intolérable ! », s’indigne Oriane Pigache, coordinatrice des Jeunes Écologistes de Rennes. Les Jeunes Écologistes réaffirment leur opposition catégorique à l’aberration écologique qu’est ce projet, et mettent en garde contre les illusions démocratique d’un référendum. Ils appellent également à la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes comme partout en France le samedi 27 février pour l’abandon du projet d’aéroport. Contacts : Michaël Jeanjean – porte parole : 06.69.29.70.94 Oriane Pigache – coordinatrice Rennes : 06 05 37 97...

lire plus

En 2016, toujours pas besoin d’aéroport pour s’envoyer en l’air!

Publié par le Jan 8, 2016 dans Communiqués, Nddl, Nos idées | 0 commentaire

En 2016, toujours pas besoin d’aéroport pour s’envoyer en l’air!

Le 9 janvier a lieu une mobilisation nationale de soutien aux opposants à l’aéroport de NDDL. Les Jeunes Ecologistes participent à cette ample mobilisation citoyenne, et continueront la lutte contre ce projet destructeur et inutile. L’encre n’est pas encore sèche sur l’accord de la COP 21 que déjà le gouvernement oublie ses engagements pour relancer le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes. Pour les Jeunes Ecologistes, ce grand projet inutile et imposé reste un véritable scandale écologique, économique et démocratique. Qu’il s’agisse des emplois durables sacrifiés, de la biodiversité, de l’aberration économique, du bétonnage ou encore du catastrophique bilan écologique, les arguments ne manquent pas pour dénoncer la création de cet aéroport. Aujourd’hui, plutôt que d’écouter la voix de la raison et de la population, le gouvernement Valls s’entête à poursuivre ce Grand Projet Inutile et Imposé. Aujourd’hui, le véritable courage politique serait pourtant d’abandonner cette hérésie. Mais encore une fois, au lieu de protéger le bien commun, l’État s’entête à favoriser les gros porte-monnaie et un système qui a fait la preuve de son échec. « L’urgence est de remettre la démocratie, l’écologie et le bon sens au cœur de la politique française. Ces grands projets sont typiques d’un système économique à bout de souffle incapable de se renouveler. » explique Cécile Germain, secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes. Contacts  Victor Vauquois, co-secrétaire fédéral : 06 33 30 05 69 Cécile Germain, co-secrétaire fédérale – 06 95 85 76...

lire plus

Week-end des mille initiatives pour le climat ou L’épopée de la Cabane de Kolbsheim

Publié par le Juin 1, 2015 dans Agriculture, Alsace, Comptes rendus d'actions locales, Nddl, Santé, Week-End / Forum | 0 commentaire

Week-end des mille initiatives pour le climat ou L’épopée de la Cabane de Kolbsheim

  Il était une fois en Alsace un groupe de valeureux hommes et femmes très préoccupés par leur environnement. Alors que le week-end de mobilisation nationale pour la cause climatique battait son plein, nos héros avaient organisé une conférence sur le thème de la pollution dans la bonne ville d’Argentoratum, (Strasbourg). Puis plein de foi en l’avenir ils jeûnèrent avec l’association Coexister place d’Austerlitz. Ces joyeux lurons manifestèrent également avec ironie en caricaturant leurs pires ennemis, les climatosceptiques, usant et abusant d’arguties pour promouvoir l’usage d’énergies fossiles et de matières premières non renouvelables. Enfin ils permirent aux passants de s’exprimer sur le thème du changement climatique, armés de leur seule plume. D’autres événements attendaient nos intrépides compagnons, et ils durent se séparer afin de mieux lutter pour leurs idées. Certains restèrent dans la Bonne Ville de Strasbourg quand une majorité de la compagnie sellèrent  leurs vélos, et se vêtirent pour le pèlerinage de Kolbsheim. C’est dans ce village du Kochersberg que fut érigé le premier ouvrage défensif contre le terrible projet de GCO. (Grand Contournement Ouest) En chemin, quel ne fut pas la surprise des Jeunes Ecolos d’apprendre qu’une bande de vils malandrins avait tenté d’incendier la cabane la nuit passée. Heureusement tout fut rapidement réparé afin de rendre à cette masure sa chaleureuse hospitalité. Arrivés sur place et après avoir rencontré la maréchaussée, dont la gentillesse égalait la beauté du paysage menacé, nos héros rencontrèrent le maître des lieux. Le  bourgmestre de Kobsheim venait en effet saluer les pèlerins fourbus par le voyage. Il offrit en plus de sa bonhomie, de la bière ambrée artisanale brassée sur ses terres. Celle-ci fut très appréciée par le groupe de voyageurs. Il ne resta bientôt plus assez de ce divin breuvage pour hydrater leurs gosiers desséchés par le périple. Et c’est après avoir installé leur campement et allumé un bon feu, que nos héros passèrent une soirée remplie de débats animés, de rire et de jeux,  suivie d’une nuit pleine de joie de chants et de rêves. Au lendemain de cette fraîche nuit dans la plaine d’Alsace, ils se séparèrent, se donnant rendez-vous pour d’autres aventures, avec la ferme résolution qu’ensemble et avec d’autres, ils vaincraient le GCO, la pollution en Alsace et stopperaient le dérèglement climatique....

lire plus

Pas besoin d’aéroport pour s’envoyer en l’air !

Publié par le Juil 3, 2014 dans Communiqués, Nddl, Territoires | 0 commentaire

Pas besoin d’aéroport pour s’envoyer en l’air !

Les Jeunes Écologistes appellent à participer au grand rassemblement à Notre-Dame-des-Landes les 5 et 6 juillet Comme l’an dernier, les Jeunes Écologistes participeront au grand rassemblement contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes qui aura lieu les 5 et 6 juillet. Une large mobilisation est plus que jamais nécessaire, alors que ce projet pharaonique, inutile et nuisible vacille de plus en plus. Les Jeunes Écologistes appellent à venir en masse à Notre-Dame-des-Landes pour dire non à l’aéroport et son monde et pour poser les bases d’un autre modèle de société, solidaire, convivial et écologiste. Ils invitent tous les participantes et participants au rassemblement à un moment d’échange convivial à leur stand le samedi à 18 heures. CONTACTS PRESSE : Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69 Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75...

lire plus

Notre-Dame-des-Landes : la force citoyenne face à l’acharnement de Vinci !

Publié par le Fév 18, 2014 dans Communiqués, Nddl, Territoires | 0 commentaire

Les Jeunes Écologistes appellent à participer massivement à la grande mobilisation organisée à Nantes le 22 février pour manifester une fois de plus leur opposition au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. L’enjeu de ce projet dépasse largement le cadre local. Nous connaissons une crise économique et écologique, provoquée par la course au « toujours plus » du productivisme. L’aéroport que Vinci et ses relais politiques s’obstinent à vouloir nous imposer ne ramènera pas le plein-emploi. Il ne fera que détruire un peu plus de terres agricoles, de biodiversité et plomber les finances des collectivités, tout cela pour alimenter les profits d’une minorité. Ce projet des années 1970 doit être abandonné car il correspond à un modèle gaspilleur et destructeur dépassé. Les compensations environnementales insuffisantes proposées par l’État et le vernis écologique qui entoure le projet ne justifient pas plus sa mise en œuvre en 2014. Face à l’acharnement de Vinci et de l’État, le pouvoir des alternatives et la détermination citoyenne auront raison de cet aéroport inutile : « L’homme qui lutte pour autrui est meilleur que celui qui lutte pour lui-même » (Clarence Darrow). > Le site de la manif CONTACTS PRESSE : Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69 Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95 Photo : Florence Sonntag...

lire plus

Manif contre NDDL du 22 février : Inscris-toi pour le trajet en bus Paris-Nantes !

Publié par le Jan 30, 2014 dans Nddl, Paris | 0 commentaire

Le chantier de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est sur le point de commencer, les décrets préféctoraux ayant été signés. Une nouvelle vague d’expulsion pourrait survenir et ce Grand Projet Inutile et Imposé pourrait aboutir… Alors, il est plus temps que jamais de se mobiliser et de faire entendre notre voix ! A l’initiative de la coordination des opposants (50 associations, syndicats, mouvements politiques et collectifs) – le COPAIN 44 – Les Naturalistes en lutte – Des habitant-e-s de la ZAD, nous irons à Nantes pour une manifestation cruciale. Alors pourquoi pas avec toi ? [Mise à jour] Les inscriptions pour le bus Paris-Nantes sont désormais closes. Si vous voulez quand même sauver les salamandres tachetées et vous joindre à la manifestation de samedi, vous pouvez trouvez un car ici ou un covoiturage là. Et bien sûr, rejoignez l’événement Facebook !...

lire plus

Les Jeunes Ecologistes Alsace à Notre-Dame-des-Landes!

Publié par le Août 11, 2013 dans Nddl, Territoires | 0 commentaire

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name: »Tableau Normal »; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent: » »; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family: »Calibri », »sans-serif »;} Les 3 et 4 août, les JEA étaient présents (en nombre!) à Notre-Dames-des-Landes pour le festival organisé par l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes) qui se tient tous les ans à cette époque. L’occasion pour nous de rappeler encore une fois notre opposition farouche à ce projet inutile d’aéroport, symbole d’une politique d’un autre temps encore souvent incapable d’intégrer les défis du monde actuel et qui préfère recycler de vieux projets plutôt que de faire preuve d’audace et de raison. Au programme de ce weekend: des tables ronde et des conférences organisées par l’ACIPA et les associations partenaires (France Nature environnement, La Confédération paysannes, etc..), mais aussi de nombreuses animations et concerts, et une action symbolique « d’occupation du ciel » à l’aide de lanternes et cerf-volants.     C’est ainsi qu’entre deux conférences sur la souveraineté alimentaire ou les compensations écologiques, nous avons pu regarder émerveillés le lâché de lanternes dans la ciel de NDDL à la tombée de la nuit, puis danser jusqu’au petit matin (ou presque) au son d’un groupe punk breton. Rentrés en Alsace, des musiques de fest-noz plein la tête, nous sommes plus que jamais persuadés que ce projet polluant et destructeur de terres agricoles doit être abandonné, et que « progrès » et « développement » ne riment définitivement pas avec « aéroport » dans notre vision du monde de...

lire plus