Menu des catégories

Publié par le Avr 23, 2017 dans Communiqués, Démocratie, Extrême Droite | 0 commentaire

Laisser Marine Le Pen prendre le pouvoir, c’est le risque de ne jamais pouvoir le récupérer.

Laisser Marine Le Pen prendre le pouvoir, c’est le risque de ne jamais pouvoir le récupérer.

Alors que le second tour de l’élection présidentielle verra s’opposer M. Macron et Mme Le Pen, les Jeunes Écologistes tiennent à rappeler le risque que représenterait une victoire de la candidate de l’extrême droite, du fascisme et du racisme. Son programme s’oppose en tous points avec les valeurs des Jeunes Écologistes. Il menace les droits fondamentaux et représente notamment une régression sans précédent pour celles et ceux dont les droits sont déjà les plus méprisés (femmes, migrant-e-s, français-es d’origine étrangère, musulman-e-s…). Européen-ne-s et altermondialistes convaincu-e-s, nous nous opposons aussi à son nationalisme. Malgré ce que Mme Le Pen essaye de faire croire, le programme économique et social du Front National s’avère dans la pratique lui aussi marqué par le conservatisme et la régression sociale, comme les expériences municipales du FN ont pu le montrer. Enfin, le refus de Mme Le Pen de prendre en compte les enjeux écologiques et environnementaux achève le tableau de la catastrophe que représenterait son élection.

Nous ne pouvons rester passifs face à ce danger. Laisser Marine Le Pen prendre le pouvoir, c’est le risque de ne jamais pouvoir le récupérer.

En toute logique, les Jeunes Écologistes appellent donc à voter au second tour de manière à empêcher l’élection de Marine Le Pen. Nous nous mobiliserons pendant les deux prochaines semaines pour encore et toujours lutter contre l’extrême-droite.

Le programme d’Emmanuel Macron n’en est pas moins critiquable. Ce sont justement la mise en place des politiques néo-libérales, le démantèlement des acquis sociaux et des services publics qui contribuent à la destruction des structures sociales de notre pays et donc à la montée du Front National. Dès le lendemain de l’élection présidentielle, nous nous mobiliserons pour empêcher la mise en place de telles politiques.

Les Jeunes Écologistes appelleront donc à voter aux législatives les 11 et 18 juin de manière à obtenir une majorité de gauche et écologiste pour contrer ces forces régressives.

 

CONTACT PRESSE :

  • Benjamin Kaufmann, co-secrétaire fédéral – 06 82 45 78 42

Publier une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam