Menu des catégories

Publié par le Fév 26, 2016 dans Communiqués, Démocratie, Energie Climat, Nantes, Nddl, Rennes | 0 commentaire

NDDL : référendum biaisé pour projet dépassé

NDDL : référendum biaisé pour projet dépassé

 

Le gouvernement a récemment émis la proposition d’un référendum local sur la construction d’un aéroport supplémentaire en Loire-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes. Derrière une démocratie de façade, les Jeunes Écologistes s’inquiètent du risque d’une instrumentalisation démagogique de la consultation locale.

D’abord, le périmètre de la consultation reste encore extrêmement flou. « Qu’est-ce que ça veut dire un référendum « local » ? De Notre-Dame-des-Landes au Grand Ouest, il y a de la marge ! » souligne Michaël Jeanjean, porte-parole des Jeunes Écologistes. « Personne ne sait, et il est probable que le gouvernement définisse ces limites selon ce qui l’arrange électoralement. »
En outre, au-delà des enjeux locaux, le choix de cet aéroport est aussi celui d’une société polluante, consumériste et productiviste, celui du non-respect des engagements pris lors de la Cop 21 : autant de questions qui n’ont pas de frontières !

Les Jeunes Écologistes tiennent à rappeler qu’un référendum n’est un processus démocratique que si les procédures d’information et de participation sont suffisantes et impartiales. Particulièrement, il ne doit pas court-circuiter les autres recours légaux en cours. « Les campagnes de propagande pour le « oui » à l’aéroport sont financées par les collectivités, et donc avec nos impôts, depuis des années. Dans la foulée on fait taire les études contradictoires dont les conclusions sont pourtant très étayées. Cette manipulation de la part des pouvoirs publics est intolérable ! », s’indigne Oriane Pigache, coordinatrice des Jeunes Écologistes de Rennes.

Les Jeunes Écologistes réaffirment leur opposition catégorique à l’aberration écologique qu’est ce projet, et mettent en garde contre les illusions démocratique d’un référendum.
Ils appellent également à la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes comme partout en France le samedi 27 février pour l’abandon du projet d’aéroport.

Contacts :
Michaël Jeanjean – porte parole : 06.69.29.70.94
Oriane Pigache – coordinatrice Rennes : 06 05 37 97 56

Publier une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam